Appel à candidatures pour 2022 - voir, télécharger ICI - S'inscrire à la lettre d'information         

Lettre Hebdo - 26 octobre 2020

  • Le 26/10/2020
  • 0 commentaire

  L'appel à candidature pour 2021 est en ligne sur le site internet 
à voir et télécharger ici - jusqu'au 30 novembre 2020


en raison des mesures sanitaires actuelles interdisant les rassemblements de plus de 6 personnes dans les lieux publics,
l' assemblée générale de l'association D119 est reportée à une date ultérieure.
En vous remerciant de continuer à soutenir les Chemins de photos, nous souhaitons une bonne santé à tous.


   Une expo, une photo, une photographe    

Cette semaine : " Le rêve du Rayon Vert "
    Nathalie GRANGIS   
Img 5745 copier 1Dscn7494 copier 1

 


Catalogue 2020 page 45Catalogue 2020 page 44

  

A l’origine des images qui constituent cette série, il y a un lieu : le Belvédère Du Rayon Vert, un bel hôtel à Cerbère, dont la carcasse marine semble amarrée entre Grande Bleue et voie ferrée. J’ai longtemps rêvé de visiter ce lieu découvert il y a presque trente ans en partance vers l’Espagne. Entre temps, les idées et les arbres ont eu le temps de pousser et d’autres endroits sont venus hanter mes désirs d’image  Mais voit-on vraiment ce que l’on a tant désiré ? Dans l’ancienne salle de spectacle, je me suis donc fait mon cinéma... J’ai pensé à l’arbre qui cache la forêt, aux idées qui mettent du temps à germer, au temps qui passe et qui charrie ses petits bardas d’impressions fugitives et de raisonnements inachevés. Aux forêts estoniennes dont je souhaitais ne jamais revenir Et puis le fracas des vagues imperturbables. Et puis l’écho de mes pas qu’amplifie le béton.. Le grand Nord  me fait du pied à l’extrême sud de la France. Réalisées à la fin de l’été 2019, ces images prennent un tout autre sens depuis que je vis confinée. La salle vide et les arbres en guise de spectateurs m’interrogent quant aux possibilités de montrer et de partager mon travail. Est-ce un rêve ou la réalité qui me fait mêler mes paradoxes géographiques ? Assignée à résidence, j’envisage la fuite… Au nord… au sud… aux confins des limites de mon existence. 

At the root of all these images, there is a real place, the Belvédère du Rayon Vert at Cerbère, near the Spanish border. This fine hotel, which I first discovered 30 years ago, makes me think of a great ocean liner moored between the sea and the railway line. In the years since, I have travelled further. Other places have filled my mind and I have had other dream pictures, too, particularly from the dark woodlands of Estonia.

So, in the Belvedere's ancient 'salle de spectacle', I created my cinema… mixing my memories of those northern woods with the empty seats of the movie theatre…

I made these pictures at the end of 2019 and since I have been living under lockdown, they seem different, as if they had another meaning. The empty theatre and all these trees in place of the audience: is it a dream or reality which make me mix opposites? Under stay-at-home rules, I dream of escaping… to the North or South… to life’s limits.


 A voir cet automne 2020

à Carcassonne - du 13 novembre au 13 décembre

Fictions documentaires

 


La lettre des Chemins de photos
Voir toutes les lettres sur le site internet

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire